Accueil » Archives de presse 2003

Archives de presse 2003


Il(Elle) finit d’être célébré dans Hérouville-Saint Clair, la localité qui fait partie de l’agglomération d’Ils(Elles) Tombent, une capitale(capital) de la Basse Normandie, une quinzaine culturelle destinée à promouvoir et à répandre le patrimoine culturel espagnol dans la région. Entre les initiatives proposées durant les journées nous détacherons l’exhibition, dans une salle centrale de la ville, d’une exposition sur le sujet de la mémoire des Espagnols dans le pays français(gaulois), et, plus en particulier, sur l’apport fait par les républicains à la libération de la France.
L’échantillon fut enrichi par la célébration de conférences, des séances de vidéo et tu débats divers avec publics de différentes générations. Il faut détacher le grand intérêt que les jeunes ont montré par ce passé du pays français(gaulois), sujet, encore aujourd’hui, à beaucoup de controverses, comme l’ont signalé divers des participants dans les débats.
Ils(Elles) ont collaboré avec cette initiative, la mairie de la localité et de la FACEEF, l’organisme auquel l’association normande s’est ralliée fait déjà encore quelque chose de quatre ans.

À juste titre la presse régionale a mis en relief, après s’être rendu compte des journées hispaniques de Herouville à ses lecteurs, que l’association France-Espagne étend son influence à travers de tout le territoire normand. Puisque(donc) l’entité l’Espagnole française, qui regroupe plus d’une centaine de membres, est présente dans les activités principales culturelles, artistiques et de fête qu’ils(elles) ont lieu dans cette région importante du Nord-ouest de la France. Seulement dans derniers mois il(elle) a participé aux manifestations aussi diverses que la Fête de la Coquille de Villiers-sur-Mer, le festival de cinéma espagnol et latino-américain, ou les journées du cheval de race(fente) pure qu’ils(elles) ont eue lieu dans Deauville…

L’association s’est également faite connaître à ses classes espagnoles langue et culture ouvertes à tous les publics, et qui ont lieu trois fois par semaine; par ses cours de danse et de danses sévillanes, qui se développent tous les mercredis par l’après-midi; et par ses cours de cuisine espagnole. De plus ils(elles) organisent régulièrement les projections de vidéos, dont la sélection s’inspire beaucoup des évènements et les sujets(affaires) les plus singuliers de l’actualité espagnole. Ils(elles) finissent de ces jours terminent un cycle dédié à la Galice …

Connaître pour se faire connaître

Mais la philosophie des actuels responsables est dont il ne faut pas se limiter à se faire se connaître, « pour ne pas faire courir le risque de se répéter et d’ennuyer le public », mais d’être ouvert à toutes les initiatives qu’ils(elles) ont lieu en France sur notre pays. J’ai pris racine par exemple, ils(elles) ont réalisé une visite à l’exposition Manez-Velázquez que les Musées de la France organisent dans le « Grand Palais » à Paris. Ils(elles) programment aussi, avec la même optique, des voyages culturels fréquents pour découvrir l’essentiel du patrimoine culturel et artistique espagnol. Ses dernières destinations(destins) sont été : Madrid, l’Andalousie, Valence, Majorque et Saragosse. Ils(elles) font actuellement des démarches pour ponenerse dans un contact avec un asociaciación en Espagne avec des caractéristiques similaires à la leur, aux effets d’établir un lien permanent entre l’Hexagone et la Péninsule, dans la perspective de programmer des activités conjointes de divers type. Par exemple, ils(elles) projètent l’organisation régulière d’expositions plastiques avec les artistes espagnols et français, ou la mise en place d’échanges scolaires, avec différents établissements d’enseignement moyen des deux vertenelles pirenaicas.

Et ne pas tomber dans l’anquilosamiento, un autre témoignage dont l’association a pour l’une de ses préoccupations maintenir pleinement vivant son dynamisme consiste en ce que sa Présidente, Consuelo Sanchez, et son un Secrétaire, Jean Louis, ont mis ses charges(postes) à la libre décision de la proche assemblée générale qu’il(elle) aura lieu prochainement.

Un dîner de l’amitié et de spectacle artistique

Les journées ont été clôturées par une veillée gastronomique et artistique, dans laquelle il(elle) se a offert un pot-au-feu madrilène et d’autres produits culinaires de la cuisine espagnole, à ce qu’il semble très appréciés par les paladeres français qui ont partagé le festin, et laquelle ils(elles) ont surpassé la moyenne(bas). En effet, la langue qui s’est imposée des réunions informelles animées qu’ils(elles) ont eues lieu après le dîner, a été la Française. La broche d’or au clusura a mis le groupe SIROCCO, avec danses et les danses flamandes de haute(grande) qualité, qui a laissé le public avec beaucoup d’intentions pour se présenter aux proches rendez-vous de l’association.